Quel maillot pour quelle morpho ?

Hello tutti !

Le week-end dernier a sonné l’heure des premiers départs en vacances ! Il était temps pour moi de vous proposer un article de saison puisque l’été est bel et bien entamé et que les soldes débutent mercredi prochain 15 juillet (jour de mon anniversaire ! 😉) : l’occasion de faire un tour d’horizon approfondi sur un sujet souvent compliqué quand il s’agit de choisir le bon modèle de maillot pour valoriser sa silhouette et briller sur la plage… Je ne vous donnerai pas de liste de shopping car le choix est vraiment trop vaste, mais j’illustre mes conseils avec quelques photos TOP / FLOP qui j’espère vous apporteront une meilleure compréhension de ce qu’il est préférable de faire et au contraire d’éviter. En parallèle, je vous invite à lire mon article « Quelle est ma morphologie ? » qui vous donne les éléments clés pour choisir les bonnes coupes de vêtements selon les 6 silhouettes féminines communément admises (X, 8, A, V, H, O).

Avant de commercer, penchons-nous sur les différents types de maillot pour bien assimiler le lexique que nous utiliserons par la suite dans l’analyse détaillée de chaque morphologie : maillot deux-pièces (hauts et culottes), tankini, maillot une-pièce, trikini.

Le maillot deux-pièces

Le maillot deux-pièces ou bikini, tel que nous le connaissons sous sa forme actuelle, a été présenté pour la première fois à Paris le 5 juillet 1946 par l’ingénieur et modéliste Louis Réard, lors d’un défilé de mode à la piscine Molitor. A l’époque, Louis Réard était en concurrence avec le couturier Jacques Heim pour créer « le plus petit maillot de bain du monde ». Jugé indécent par les autorités morales et religieuses, il faudra attendre 10 ans pour que le bikini gagne en popularité, adopté par les stars de cinéma et visible dans des films comme « Et Dieu… créa la femme » (1956) avec Brigitte Bardot et « James Bond 007 contre Dr. No » avec Ursula Andress (1962).

Le modèle triangle est le plus versatile (fixe, coulissant, push-up, à armatures ou « cœur croisé ») : les bretelles sont soit droites soit attachées dans le cou. Il convient à toutes les morphologies.
Le modèle foulard est un dérivé du triangle qui se caractérise par des bretelles plus épaisses nouées sur la nuque et un bandeau (plus ou moins marge) sous la poitrine. Triangle et foulard mettent les épaules en valeur et font un joli décolleté plongeant : ils sont adaptés aux poitrines menues à moyennes.
Le modèle bandeau est idéal pour les poitrines menues qui ne nécessitent pas un grand maintien : le bandeau peut être droit, twisté, noué, froncé, rembourré, à boucle décorative. La version avec armatures et bretelles conviendra aux poitrines plus généreuses.
Le modèle balconnet ou corbeille convient aux poitrines généreuses car ses armatures offrent à la fois un bon maintien et un effet galbant; de la même manière, il apportera du volume aux petites poitrines.
Le modèle brassière convient aux poitrines menues à normales, aux bustes fins et aux épaules étroites car il augmente la carrure. Procurant un bon maintien, il est idéal pour les sportives (surfeuses, beach-volleyeuses).
Le modèle one-shoulder est un dérivé du bandeau avec une seule bretelle asymétrique (fine, large, volantée, à nœud) : il ne procure pas un grand maintien et convient plutôt aux poitrines menues, même si certains modèles sont conçus pour les poitrines généreuses.

De nos jours, tous ces modèles de hauts sont généralement disponibles avec des coques en mousse (amovibles ou non) qui permettent de galber les seins et d’apporter du volume.

Il existe 3 types de bas de maillot :
La culotte échancrée : string, bikini, tanga, brésilien. Elle a l’avantage d’allonger la jambe et d’affiner les fesses, tout en leur donnant un joli bombé. Sexy et minimaliste, elle permet aussi d’assurer un bronzage maximal car le fessier est souvent découvert. Le bikini à nouer est un incontournable : liens ficelles, à pompons, à plumes ou à perles pour un esprit bohème chic.
La culotte classique : sobre et intemporel, c’est le modèle le plus répandu. Elle convient à la plupart des morphologies de par sa forme plus couvrante et moins échancrée, déclinée dans une variété de styles : à bandes latérales, à lacets, ajourée, etc…
La culotte couvrante : shorty, boxer, mi-haute, taille haute. Son côté rétro couvrant les fesses et le haut des cuisses, est idéal pour gainer le ventre, sculpter la taille et galber les hanches. L’effet gainant qu’elle procure est à privilégier pour les morphologies pulpeuses et les sportives.

Le tankini

Le tankini connaît une popularité aussi soudaine qu’inattendue depuis quelques années. Le terme est une contraction de bikini et du mot anglais tank top qui signifie débardeur. Introduit à la fin des années 90, il ressemble à un maillot une-pièce mais se compose en réalité de deux parties séparées : un débardeur (plus ou moins décolleté et moulant) + une culotte plus ou moins échancrée. Confortable et adaptable, c’est un bon compromis au maillot une-pièce : il est idéal pour les femmes enceintes, celles qui préfèrent ne pas trop dévoiler leur corps ou qui souhaitent camoufler leurs petits complexes.

Le maillot une-pièce

Les mêmes principes s’appliquent ici aux formes du décolleté. Le maillot classique (à l’origine destiné à la natation et à la pratique sportive) arbore des bretelles droites et un décolleté arrondi ou carré : c’est l’équivalent du haut brassière pour le deux-pièces. Le trikini, ce maillot à découpes asymétriques, propose une diversité d’encolures et de découpes sur les hanches ou le ventre : très tendance auprès des it-girls et fashionistas, il est recommandé pour les silhouettes sveltes « zéro défaut ».

Astuces pour un effet d’optique réussi…

Comme pour les vêtements, sachez que la perception visuelle de notre silhouette repose principalement sur une bonne utilisation des proportions et une illusion d’optique permettant de « tricher » pour mettre ses atouts en valeur et minimiser ses éventuelles imperfections. Couleurs, coupes, matières et motifs sont donc des facteurs non négligeables afin de bien choisir son modèle de maillot en vue de dévoiler ses plus beaux atours.

De par leur qualité « rétrécissante » pour affiner et amincir, choisissez :
• Les couleurs unies et foncées.
• Les petits motifs et les mini-imprimés (pois, léopard, liberty).
• Les matières fluides et mates.
• Les coupes épurées et sobres.
• Les rayures obliques et les lignes diagonales (coupe asymétrique, one-shoulder).

De par leur qualité « grossissante » pour apporter du volume, choisissez :
• Les couleurs claires, vives ou contrastées.
• Les gros motifs (fleurs, gros pois, rayures, imprimé tropical).
• Les matières épaisses (crochet, macramé) et brillantes (lurex, lamé, paillettes).
• Les coupes sophistiquées (volants, frous-frous, nœuds, lacets, superpositions).
• Les rayures horizontales ET verticales.

Couleur de maillot et carnation

L’analyse colorimétrique – étape incontournable dans les métiers du conseil en image – permet de choisir les couleurs qui mettent une personne en valeur, basée sur sa carnation, la couleur de ses yeux et de ses cheveux. Certaines couleurs sont flatteuses pour notre teint, alors que d’autres nous font le teint gris. Rien de plus dommage que d’avoir mauvaise mine dans son superbe maillot aux couleurs éclatantes… n’est-ce pas ? Voici quelques conseils de base pour choisir les couleurs les plus appropriées pour sublimer votre teint de porcelaine ou votre peau d’ébène. En complément, je vous invite à lire mon article « Si on parlait colorimétrie ? » pour une connaissance plus approfondie de l’influence des couleurs.

Peaux blanches et claires : évitez les tons clairs comme le blanc, le beige et le gris. Trop fades et ton sur ton, ils accentueront votre pâleur et vous donneront un aspect « cachet d’aspirine ». Évitez le jaune, l’orange et les couleurs fluo qui vous donneront l’air malade ou livide. Optez pour des couleurs profondes qui contrastent joliment avec votre carnation comme le noir, bleu marine, violet, prune, bordeaux, marron glacé, vert émeraude, ou des nuances poudrées et pastels pour une harmonie subtile (saumon, abricot, rose, terracotta).
Peaux claires de rousse : les nuances de rouge sont vos alliées (rubis, grenat, vermillon, corail, brique, paprika, etc…), ainsi que les verts chatoyants (émeraude, lagon, viridien, turquoise) et les bleus profonds (canard, paon, pétrole), sans oublier le noir.
Peaux qui rougissent : évitez toutes les nuances de rouge, de rose et d’orangé qui feront ressortir votre teint rose et l’accentueront. Choisissez au contraire des nuances de vert (couleur complémentaire du rouge) et de bleu (couleur complémentaire de l’orange) qui auront un rôle neutralisant.
Peaux mates et bronzées : toutes les couleurs vous vont, du blanc au noir, en passant par les nudes, les tons pastels, les teintes chaudes ou froides, les couleurs vives qui mettent en valeur votre bronzage, etc…
Peaux métisses et noires : tout est permis, des tons pastels aux coloris éclatants, y compris le néon. Le blanc, le métallisé (doré, cuivré) et les couleurs vives (orange, bleu électrique, jaune citron, fuchsia) seront superbes ! Évitez le noir, le brun, le marron et le bleu marine, car trop ton sur ton ils peuvent « éteindre » l’éclat de votre peau.

1. Morphologie X

La morphologie en X – aussi appelée sablier ou trapèze – se caractérise par des épaules et des hanches alignées, une taille fine et marquée, des épaules bien dessinées, et une corpulence allant de mince à maigre. Considérée comme la morphologie idéale permettant de porter tous les types de vêtements ou presque, il en va de même avec les maillots : pas de restrictions particulières donc, l’essentiel est de ne pas casser le bel équilibre entre le haut et le bas du corps. Vous êtes X comme Miranda , Miley Cyrus, Kendall Jenner, Zoe Saldana, Sienna Miller.

A choisir :
• Les hauts triangle, foulard, bandeau, push-up, one-shoulder, balconnet ou corbeille (à armatures pour booster le volume).
• Les culottes échancrées (bikini, tanga, brésilien); les shorties taille basse pour booster le volume des fesses.
• Les bikinis dépareillées ou bicolores pour apporter du peps.
• Les maillots une-pièce à décolleté plongeant, bustier, dos nu; le trikini, le tankini.

A éviter :
• Les culottes taille haute si vous êtes petite, car elles ont tendance à « couper » la silhouette.

2. Morphologie 8

Similaire à la morphologie X, la silhouette en 8 est harmonieuse, avec plus de formes. Les épaules et les hanches sont alignées, la taille marquée, la poitrine généreuse et les épaules arrondies. La corpulence est de normale à plantureuse. Comme pour la précédente, veillez à maintenir un équilibre harmonieux entre le haut et le bas du corps. Pour les plus pulpeuses, il faudra juste être vigilante avec les zones que l’on souhaite camoufler (ventre rond, hanches fortes). Vous êtes 8 comme Laetitia Casta, Monica Bellucci, Kim Kardashian, Ashley Graham, Kelly Brook.

A choisir :
• Les hauts triangle, foulard, bandeau, balconnet ou corbeille (à bonnets emboîtants et armatures pour galber les poitrines généreuses).
• Les bas bikini, tanga, brésilien, culotte classique, shorty.
• Les culottes taille haute si vous avez un petit ventre.
• Les maillots une-pièce à décolleté plongeant ou dos nu; le trikini.
• Les maillots ventre plat unis et foncés pour gainer les silhouettes pulpeuses.

A éviter :
• Les hauts bandeau souple et triangle sans mousse qui « aplatissent » les poitrines généreuses ou tombantes.
• Les culottes trop échancrées si vous avez des petits bourrelets aux hanches.
• Les culottes à volants, frous-frous et nœuds qui augmentent le volume des hanches.
• Les shorties si vous avez du ventre et des hanches généreuses.
• Les culottes à rayures horizontales ou gros motifs qui élargissent le bassin.

3. Morphologie A

La morphologie en A – aussi appelée triangle, pyramide ou poire – se définit par un buste fin, des épaules étroites, des hanches et des fesses développées, avec une possible tendance à stocker au niveau de la fameuse « culotte de cheval ». L’objectif est d’étoffer le buste et d’affiner le bas du corps pour rééquilibrer la silhouette. Attirez le regard sur votre poitrine et vos jambes ! Vous êtes A comme Beyoncé, Jennifer Lopez, Shakira, Jennifer Love Hewitt, Alicia Keys, Eva Mendes.

A choisir :
• Les hauts triangle ou foulard rembourrés, push-up, bandeau à armatures, balconnet et bustier pour apporter du volume au buste.
• Les hauts à bretelles droites et décolleté carré (brassière), les hauts couvrants (tankini, crop top) pour élargir la carrure.
• Les hauts à motifs, volants, frous-frous, franges, de couleur vive ou claire pour augmenter le buste.
• Les culottes échancrées qui allongent la jambe; les culottes/shorties taille basse, unis et foncés.
• Les maillots une-pièce à décolleté V plongeant ou décolleté foulard, de couleur sombre.

A éviter :
• Les maillots une-pièce classiques qui accentuent le déséquilibre entre buste étroit et hanches larges.
• Les culottes/shorties taille haute qui grossissent la zone des hanches et raccourcissent la jambe.
• Les culottes à rayures horizontales, gros motifs ou de couleur claire qui élargissent les hanches.
• Les culottes à volants, frous-frous, franges et nœuds sur les côtés qui rajoutent du volume sur les hanches.

4. Morphologie V

La morphologie en V – aussi appelée triangle inversé ou pyramide inversée – se caractérise par une carrure imposante, un bassin étroit, une taille fine et peu marquée, des fesses peu développées. La silhouette est plutôt svelte et athlétique avec des cuisses fuselées que l’on assimile à la sportive. L’objectif est d’atténuer la carrure et d’étoffer les hanches tout en soulignant la taille. Vous êtes V comme Cameron Diaz, Angelina Jolie, Hilary Swank, Renée Zellweger, Anna Kournikova.

A choisir :
• Les hauts triangle, foulard, push-up, cache-cœur et décolleté V à fines bretelles, noués sur la nuque pour féminiser la carrure.
• Les maillots à découpes et bretelles asymétriques (one-shoulder, trikini) pour casser le volume des épaules.
• Les maillots deux-pièces dépareillés (haut uni et foncé + bas clair à motif) pour rééquilibrer la silhouette.
• Les culottes à rayures horizontales, motifs, frous-frous, nœuds, colorées ou claires pour élargir les hanches.
• Les shorties pour booster le volume des fesses; les culottes emboîtantes taille haute pour souligner la taille.

A éviter :
• Les hauts bustier, bandeau droit et brassière à bretelles droites qui amplifient la carrure.
• Les hauts couvrants et encolures montantes (tankini, crop top) qui attirent le regard sur le buste.
• Les maillots une-pièce classiques qui accentuent le déséquilibre entre buste large et hanches étroites.
• Les culottes trop échancrées (string, tanga, brésilien), trop simples et sans détails.
• Les culottes à rayures verticales.

5. Morphologie H

La morphologie en H – aussi appelée rectangle ou droite – est une silhouette svelte et longiligne que l’on retrouve chez beaucoup de mannequins. Les épaules carrées et les hanches sont alignées, la taille peu dessinée, la poitrine menue. L’objectif est de créer l’illusion d’une taille pour compenser l’absence de courbes, féminiser une silhouette un peu trop masculine et adoucir l’allure générale. N’hésitez pas à nouer un paréo coloré sur vos hanches par exemple. Vous êtes H comme Cara Delevingne, Gisèle Bündchen, Jessica Alba, Keira Knightley, Nicole Kidman.

A choisir :
• Les hauts triangle, foulard, décolleté V, push-up ou balconnet, à bonnets rembourrés pour booster le volume des seins et noués sur la nuque pour adoucir la carrure.
• Les hauts asymétriques (one-shoulder) et les lignes diagonales pour casser le côté rectangulaire du buste.
• Les maillots deux-pièces imprimés, colorés ou dépareillés pour augmenter les volumes.
• Les hauts et bas à volants, frous-frous, nœuds, lacets et franges pour étoffer les formes.
• Les culottes taille basse rehaussées d’une ceinture (contrastée ou non) pour dessiner la taille.
• Les maillots une-pièce à décolleté V plongeant; le trikini avec découpes latérales pour dessiner la taille.

A éviter :
• Les hauts bandeau droit, souple et sans volume qui aplatissent la poitrine.
• Les décolletés carrés ou encolures montantes (brassière, tankini, halter top) qui augmentent la carrure.
• Les maillots à rayures horizontales qui accentuent le buste rectangulaire.
• Les culottes shorty, boxer et taille haute qui renforcent l’allure masculine.

6. Morphologie O

La morphologie en O – aussi appelée ronde, ovale ou pomme – est une silhouette toute en rondeurs avec des courbes harmonieusement réparties : hanches larges, poitrine et fesses généreuses, ventre rebondi, épaules arrondies. Il serait une erreur de vouloir camoufler vos formes sous des vêtements amples, l’objectif est de gainer vos rondeurs et de bien maintenir votre poitrine afin d’affiner votre silhouette. Vous êtes O comme Beth Ditto, Adele, Rebel Wilson, Amber Riley, Melissa McCarthy, Lizzo, Tess Holliday.

A choisir :
• Les maillots une-pièce sculptants à décolleté V ou cache-cœur, en lycra de qualité pour gainer la silhouette.
• Les hauts emboîtants à armatures (balconnet, bustier) noués dans le cou pour bien maintenir la poitrine.
• Les tankinis pour camoufler les petits défauts.
• Les culottes mi-haute et taille haute pour gainer le ventre.
• Les couleurs unies, foncées, les matières mates pour minimiser les volumes.

A éviter :
• Les maillots trop moulants.
• Les bandeaux et les hauts à encolure montante (halter top) qui enferment et grossissent le buste.
• Les couleurs vives et claires, les gros motifs, les rayures horizontales et verticales.
• Les culottes trop échancrées (string, tanga, brésilien).
• Les culottes à rayures verticales.

7. Mes maillots

• L’uni monochrome

Peau claire oblige, j’ai opté pour ce deux-pièces d’un beau bleu profond, une nuance indigo entre bleu roi et violet. C’est un ancien modèle d’une collection Chantelle. Le haut triangle à bonnets rembourrés et bretelles droites offre un bon maintien et crée un joli décolleté. L’effet de fronces et les détails bijoux apportent une touche sophistiquée. La culotte est une forme classique échancrée, avec un froncé asymétrique sur le côté gauche, retenu par une agrafe dorée en forme d’étoile. Un modèle plutôt glamour pour jouer les sirènes d’un jour… 😉

Maillot bleu (2)
Maillot bleu (1)
Photos © The New Fashionista

• L’imprimé animalier

L’imprimé animalier (léopard, python) fait partie des petits motifs au même titre que le Liberty (délicat semis de fleurs) et les mini-pois. Ils peuvent être assimilés à de l’uni car ils sont relativement discrets : vus de loin, ils s’apparentent en effet à un camaïeu ton sur ton plus qu’à un véritable motif bariolé (imprimé tropical) ou contrasté (rayures). Pour cette raison, même les morphologies pulpeuses (8, O) peuvent les adopter sans craindre un effet grossissant. Ce deux-pièces – ancienne collection de C&A – arbore un haut triangle à bretelles droites avec des bonnets à armatures soulignés par un nœud. Sa forme emboîtante et la culotte mi-haute gainante offrent un maintien optimal pour une nage active en toute sérénité.

Maillot leopard
Maillot leopard (1)
Photos © The New Fashionista

• Les rayures

Les rayures ont un effet grossissant, qu’elles soient horizontales ou verticales. Surtout lorsqu’elles sont très contrastées, par exemple une couleur vive sur fond blanc. Elles sont donc idéales pour étoffer et augmenter le volume de certaines zones ciblées (buste des morphos A, hanches des morphos V, morpho X en général). J’ai une silhouette en 8 de corpulence mince, plutôt bien équilibrée. A ce titre, les rayures ne me sont pas déconseillées. Cette ancienne collection Darjeeling m’a séduite de par ses rayures effet pochoir dans un mix original de couleurs épicées et vitaminées : jaune, orange, fuchsia, saumon, café et chocolat. C’est encore une forme triangle à bretelles droites avec bonnets rembourrés à armatures, assorti d’une culotte classique agrémentée d’un cordon de serrage bicolore permettent d’adapter l’échancrure.

Maillot rayures (1)

• Le mix & match

Les fashionistas l’ont adopté depuis un moment, c’est le maillot deux-pièces dépareillé. Vous m’en auriez parlé il y a quelques années, je vous aurais répondu que jamais je n’en porterai… jusqu’à l’été dernier ! Moins conventionnel que le deux-pièces assorti, il apporte une touche de fantaisie pour un look tendance. De plus, composer un ensemble avec des hauts et des bas différents permet d’augmenter le nombre de tenues, un facteur non négligeable quand on part en vacances avec une valise déjà bien remplie : 3 maillots deux-pièces permettent de créer 9 tenues originales ! Enfin, c’est un excellent moyen de corriger les éventuels déséquilibres de la silhouette (petite poitrine + hanches généreuses ou poitrine forte + fesses plates), en jouant sur le contraste des couleurs (claires/foncées), des coupes (sobres sans fioritures/travaillées avec volants, frous-frous, nœuds, etc…), des matières (mates/brillantes) et des motifs (unis/imprimés).

Photo © The New Fashionista

Il existe quelques astuces utiles à connaître pour un mix & match réussi. Vous pouvez dépareiller et mélanger dans les cas suivants :
Si le motif est associé à de l’uni : c’est l’association la plus simple et la moins risquée pour les novices ou celles qui n’osent pas… Vous pouvez choisir n’importe quel motif et n’importe quelle couleur.
Si les motifs sont de la même couleur : les imprimés peuvent être différents comme des rayures noir et blanc + des pois blancs sur fond noir ou un imprimé tropical + des rayures multicolores.
Si les motifs appartiennent à la même famille : imprimé floral + imprimé tropical, imprimé léopard + imprimé python, deux imprimés floraux différents ou deux motifs géométriques (rayures + carreaux). Dans ce cas, il n’est pas nécessaire qu’ils soient du même coloris.

J’espère que vous avez apprécié lire mon article, autant que j’ai eu plaisir à le rédiger… et surtout que vous y avez trouvé des conseils utiles qui vous aideront dans la quête du maillot de bain idéal. Je serais ravie d’échanger avec vous sur le sujet, impatiente de lire vos réactions et commentaires… 😘

Pour ne rien rater de mes prochains articles, n’hésitez pas à vous abonner au blog. Vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que sur Pinterest qui propose une sélection de mes meilleurs looks.

Bonnes vacances et à bientôt !
Agnès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s