Osez le color-blocking !

Bonjour à tous !

Il ne vous aura pas échappé que j’adore la couleur ! Et quand il fait triste et gris dehors, quel bonheur pour le moral de revêtir des tenues colorées… Mon look du jour conjugue deux techniques déjà évoquées dans mon précédent article « Des goûts et des couleurs… », à savoir : l’association de couleurs complémentaires qui sont opposées sur le cercle chromatique (en l’occurrence ici jaune et violet) + le color-blocking qui consiste à jouer sur la juxtaposition de blocs de couleur vive et unie pour créer un contraste éclatant.

Jaune & violet (2)

Un peu d’histoire…

La première référence au color-blocking dans la mode remonte à 1965 avec la robe Mondrian imaginée par Yves Saint-Laurent qui fait sensation, inspirée des oeuvres abstraites du peintre néerlandais Piet Mondrian. Dans les années 60, le « mod style » est populaire qui favorise l’association de pièces séparées de couleurs vives et unies, quelquefois dépareillées, et de dessins géométriques. Si les années 70 poursuivent cette tendance, on voit apparaître des motifs plus petits et des imprimés colorés dans la veine du style hippie.

Color-blocking fitness 80s
Tenues fitness de Cher et Victoria Principal dans les années 80

Le color-blocking est resté en vogue jusqu’aux années 80 avec la tendance des pulls et leggings aux couleurs néon, dérivée de la culture disco et hip-hop. Qui se souvient des tenues aérobic fluo de Véronique et Davina dans « Gym Tonic » ? Il est réapparu sur les podiums dans les collections Printemps-Été 2011, propulsé par des marques comme Gucci, Prada, Fendi ou Marc Jacobs.

Color-blocking Gucci 2015
Collection Gucci Printemps-Eté 2011

Le color-blocking étant une véritable affirmation de style, quelques conseils sont essentiels pour un résultat réussi… Avec cette technique, n’oubliez pas que l’attention doit se porter sur vous avant tout, d’où la nécessité de choisir des couleurs qui sont flatteuses pour votre carnation.

Jaune & violet (3)

Quelques conseils pour être au top !

  • Tout d’abord, le choix de la palette de couleurs : complémentaires et contrastées (bleu + orange / jaune + violet / rouge + vert), ou analogues et plus « harmonieuses » car proches sur le cercle chromatique (par exemple bleu + turquoise + vert).
  • Il est recommandé de suivre la règle des 3 couleurs maximum, avec une proportion de 2 tiers / 1 tiers. La troisième couleur sert à tempérer le look (un neutre comme le blanc, noir, gris, beige, camel) ou à apporter une touche supplémentaire dans les accessoires.
  • Le color-blocking ne signifie pas uniquement couleurs vives et saturées, on peut très bien associer des coloris pastels (rose, lilas, pistache, bleu ciel), également efficaces.
  • Pour un impact maximal, on privilégie les couleurs unies et les lignes épurées. On évite les vêtements surchargés et les motifs.
Jaune & violet (6)

J’ai essayé de mettre ces règles en pratique pour créer mon look : le manteau en velours peau de pêche jaune safran est la pièce principale (2/3 de la tenue), suivi par le haut en tricot violet (1/3). Le pantalon en prince-de-galles est la pièce neutre qui tempère. Large et oversize, de coupe évasée, il apporte une touche vintage chic.

Jaune & violet (7)

On complète une tenue color-block avec des accessoires sobres : ils peuvent être superbes et originaux, mais ils doivent rester suffisamment discrets pour ne pas détourner l’attention de la tenue. J’ai choisi une pochette vintage en python véritable chinée en vide-greniers, faite main au Sénégal dans les années 70 : son imprimé dans les tons camel est finalement assez neutre.

Jaune & violet (1)

En ce qui concerne les bijoux, j’ai privilégié le doré à l’argenté, car il fonctionne mieux avec les couleurs chaudes choisies. J’adooooore ces pendants d’oreilles vintage, je n’ai aucune idée de leur provenance, mais ils sont super originaux, avec un petit côté années 80 qui n’est pas pour me déplaire ! Le collier en laiton martelé doré à l’or fin est une création originale du designer Hervé Van Der Straeten, du temps où je travaillais comme décoratrice d’intérieur… Un bijou épuré et intemporel au design graphique.

Jaune & violet (5)

Enfin, pour compléter la tenue, j’ai opté pour une paire d’escarpins élégants et sobres : en satin noir brodé ton sur ton, avec une doublure intérieure rose métallisé, et une semelle pailletée argent à l’extérieur.

Jaune & violet (10)
Jaune & violet (8)
Photos © The New Fashionista

Manteau ZARA (réf. 9929/050/305 / old co)
Top ETAM (old co)
Pantalon MONOPRIX (réf. E35340361 / old co)
Bagues et boucles d’oreilles vintage
Collier HERVÉ VAN DER STRAETEN
Pochette en python vintage années 70
Escarpins ERAM (réf. Delita 10383960428)

Dites-moi ce que vous pensez du color-blocking… Efficace et fun ou trop audacieux à votre goût ?

N’hésitez pas à vous abonner au blog pour vous tenir informé(e)s de mes prochains articles. Vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que sur Pinterest qui propose une sélection de mes meilleurs looks.

Bon week-end à vous,
Agnès

4 commentaires sur “Osez le color-blocking !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s