Visite au Musée Dalí

Hello tutti !

C’est parti pour un séjour en Catalogne alliant farniente et culture ! Arrivés à Figueras en début d’après-midi, nous nous sommes installés à l’hostal La Barretina, un petit hôtel que j’avais réservé sur booking.com, qui tire son nom du traditionnel bonnet rouge catalan. Cet hôtel sans prétention tient toutes ses promesses et nous ne sommes pas déçus : idéalement situé, propre et accueillant, d’un très bon rapport qualité/prix. Notre chambre donne sur une petite ruelle à l’arrière, loin du bruit et de la circulation.

Après un brin de rafraîchissement, nous sommes partis à la découverte de la ville, avec une balade dans le centre historique dont les vestiges remontent au XIIIème siècle : la ville est petite et il est aisé de se repérer et d’en faire le tour à pied, ce qui est agréable et plutôt pratique ! Nous avons terminé cette première journée par une sympathique soirée autour d’une délicieuse tortilla/salade dégustée au restaurant Granada Vins, qui allait vite devenir notre « cantine » quotidienne !

A l’aube de ce deuxième jour à Figueras, nous avons décidé de ne pas perdre de temps et d’aller découvrir l’incontournable musée Dalí. Le temps était changeant mais après un épisode venteux qui a chassé les nuages, le grand soleil est revenu ! Pour l’occasion, je me mets en mode chic et confortable dans un de mes combos préférés de l’été : t-shirt, short et sandales. Et j’arbore mon tout nouveau chapeau, estival et original avec son motif de flamands roses, acheté sur place la veille. Sans le vouloir, ma tenue est en osmose avec la couleur du musée et des bâtiments alentour, un camaïeu de crépis ocres, roses et terre cuite.

Dans les rues de Figueras
Figueras musée Dali 1

Inauguré en octobre 1974 après plus de 4 ans de travaux, le théâtre-musée Dalí est construit sur les restes de l’ancien théâtre municipal, détruit à la fin de la guerre civile. A l’image de son créateur, c’est un bâtiment unique, fantasmagorique, excentrique et surréaliste – conçu comme une oeuvre d’art à part entière et truffé de la symbolique chère à Dalí, comme les œufs et les croissants. Totalement fascinant à l’extérieur et à intérieur, il recèle de véritables trésors (tableaux, sculptures, meubles, décorations), sans oublier une sublime collection de bijoux.

Figueras musée Dali 2
Figueras musée Dali 3

Je suis fan de chapelets depuis mon adolescence, bien avant que ça ne devienne la tendance du moment. Je devais avoir 14 ans quand j’ai commencé à les collectionner, en chinant dans les brocantes, les vide-greniers et les marchés. J’en ai plusieurs : en nacre, verre, perles, émail et jais. Je continue à en acheter quand j’en trouve des beaux et des anciens… mais ils sont devenus rares et plutôt chers.

Safran 1.jpg
Safran 3.jpg
Photos © The New Fashionista

T-shirt en lin irisé ETAM (réf. LINSHINNY 649625658 ocre / old co)
Foulard imprimé léopard ERAM (réf. Gilia 10799760123 / old co)
Short denim GALERIE LAFAYETTE (old co)
Bracelet marocain vintage en argent ciselé
Bague vintage en laiton et turquoise d’inspiration Art Nouveau
Chapeau à motif flamands roses acheté à Figueras
Sac à franges en croûte de cuir MONOPRIX (réf. E48250312 / old co)
Tongs LPB WOMAN (old co)

N’hésitez pas à vous abonner au blog pour vous tenir informé(e)s de mes prochains articles. Vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram, ainsi que sur Pinterest qui propose une sélection de mes meilleurs looks.

Belle journée à vous,
Agnès

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s